Déjà 3000 ans d'épilation

03.jpg

L’épilation pubienne, des aisselles et des jambes étaient déjà de mise pour les femmes de la Grèce antique. L’épilation était très répandu à Athènes pour, selon Aristophane : « éviter tout ce qui pourrait les rendre semblables aux hommes ».

En témoignent les statues de l’Antiquité dont le sexe de l’homme adulte est souvent couvert de sa toison naturelle, tandis que celui de la femme est toujours lisse !

Les femmes grecques faisaient appel à des épileuses, 3 principales méthodes d’épilation sont citées par les auteurs antiques :

• Le brûlage des poils à la flamme d’une lampe à huile.

• Le rasoir minéral (cailloux).

• Les produits dépilatoires (farine de fèves, emplâtres à base de poix…)

Heureusement, de nos jours, les lasers dépilatoires apportent une grande efficacité et un confort aux femmes (et aux hommes !) qui souhaitent une épilation de une ou plusieurs zones du corps.

Le laser Alexandrite (755nm) est le meilleur choix pour les phototypes de peau 1 à 4.

Le Laser Nd :Yag (1064nm) permet l’épilation des peaux mates, des peaux noires et des peaux bronzées.

Le cabinet est équipé de ces deux lasers qui permettent une épilation, sans aucun doute possible, plus sure et plus efficace que la lampe à huile, les cailloux et la farine de fève !